Recette des crêpes Suzette flambées

Recette des crêpes Suzette flambées

Les crêpes Suzette sont un grand classique de la cuisine française. L’histoire raconte que la recette a été inventée en 1896 par Auguste Escoffier le célèbre chef cuisinier du 19e siècle. Elles sont préparées avec un « beurre Suzette » (beurre fondu et mélangé avec du sucre, du Grand Marnier, de l’orange et du citron). Elles peuvent ensuite être flambées au Grand Marnier. Elles doivent leur nom à l’actrice française Suzanne Reichenberg.

Recette des crêpes Suzette flambées

Pour une quinzaine de crêpes.

Ingrédients :
200 gr de farine
50 gr de Maizena
50 cl de lait
4 oeufs
1/2 cuillère à café de sel
50 g de beurre + 100 g de beurre ramolli
4 mandarines
100 g de sucre glace
2 cuillères à soupe de curaçao

Préparation :

Râpez le zeste des mandarines, puis pressez-la et filtrez leur jus.

Faire fondre 50 gr de beurre au four à micro-ondes.

Dans le bol du robot mettre les oeufs, le beurre, le lait, la moitié du jus de mandarine, 1 cuillère de curaçao, le mélange farine/sel/Maizena/levure et mélanger pour obtenir une pâte lisse et homogène, sans grumeaux.

Laisser reposer 1 heure.

Mélanger 100 gr de beurre ramolli avec le sucre glace, le reste du jus de mandarine, les zestes et une cuillère à soupe de Curaçao.

Pour faire les cuire les crêpes, chauffer la poêle, ajouter une petite noix de beurre, verser la pâte avec une louche, bien étaler en secouant la poêle. Retourner chaque crêpe avec une spatule.

Couvrir les crêpes pour les maintenir au chaud et les garder moelleuses.

Tartinez les crêpes, une à une, de beurre de mandarine.

Pliez-les en 4.

Réchauffez-les rapidement dans la poêle. Servez aussitôt.

Les crêpes Suzette flambées :

Utiliser les mêmes ingrédients, sauf le curaçao et ajouter
– 10 cl de Cognac
– 20 cl de Grand Marnier

Quand les crêpes sont faites, préparer le jus spécial :
Dans un plat en inox, mélanger le zeste de 4 mandarines, le beurre, le sucre, le jus de mandarine 1 tasse de Cognac et 1 tasse de Grand Marnier. Faire chauffer le tout dans le four à 120°C  ou dans une poèle sur un feu doux et mélanger. L’alcool va doucement s’évaporer.
Passer ensuite une à une les crêpes dans ce mélange, les plier en quatre et les laisser dans le plat chaud.
Bien arroser avec la sauce restante et saupoudrer légèrement de sucre. Laisser 5 min le plat au four, les crêpes doivent être servies bien chaudes.

A la dernière minute faire chauffer le Grand Marnier restant dans une casserole et flamber les crêpes devant les convives.

Aumonières de crêpes à l’oseille

2

Recette des aumonières de crêpes à l'oseille

Pour la Chandeleur voici une recette de crêpe salée originale et complète qui peut faire un plat ou une entrée.

Ingrédients pour 6 crêpes :

25 cl de lait
3 oeufs
120 g de farine
20 g de beurre fondu
1 pincée de sel

Pour la farce :
150 g d’oseille
90 g de fromage de chèvre frais
90 g de mascarpone
40 g de parmesan râpé
200 gr de lardons
1 gousse d’ail
1 oignon
25 g de beurre
huile d’olive
noix de muscade
sel, poivre

Préparer la pâte à crêpes :
Dans un saladier, mélanger la farine avec le lait froid, ajouter les œufs, le sel, le beurre fondu. Bien mélanger au fouet. Laisser repose 30 mn.

Préparer les crêpes dans une petite poêle en mettant une noix de beurre au fond de la poêle.

Couvrir les crêpes pour les tenir au chaud et les garder moelleuses.

Chauffer une poêle, ajouter une goutte d’huile, les 3/4 du beurre, l’oignon émincé, l’ail coupé et les lardons.

Mettre l’oseille dans la poêle et faire revenir à feu moyen, ajouter la muscade, saler, poivrer.

Laisser tiédir, ajouter le fromage de chèvre frais, le mascarpone et le parmesan. Bien mélanger.

Etaler la farce dans chaque crêpe et fermer la crêpe en faisant une aumônière que vous fermerez avec un pique ou une petite ficelle.

La campagne de financement participatif de Madeinpoitou est réussie

Et voilà la campagne de financement participatif de Madeinpoitou sur Jadopteunprojet.com est terminée et l’objectif de 4000 € est complètement atteint à 103% ! C’est super !
Vous avez été 65 à contribuer au financement. BRAVO à tous pour votre générosité, vous avez été fantastiques !
Merci pour votre contribution à Madeinpoitou
Jusqu’à la dernière minute vous avez soutenu Madeinpoitou et grâce à votre solidarité 4025 € a été collecté pour les travaux d’aménagement de la future boutique soit 103% du financement atteint.
MERCI du fond du coeur ! Je suis très touchée de votre soutien dans cette nouvelle aventure.
Je devrais avoir les clés de la boutique fin février, le temps de faire les travaux, d’installer les rayonnages et les produits, je devrais pouvoir ouvrir en mars.
Voici la boutique actuellement.
Future boutique Madeinpoitou
Il faut revoir l’installation électrique, le chauffage, installer des volets roulants, des rayonnages, un comptoir. Le financement permettra d’aider à payer ces dépenses.
J’aurai surement besoin d’un coup de main pour aménager. Toutes les aides seront la bienvenue, dans la joie et dans la bonne humeur.
Je ne manquerai pas de vous tenir tous informés régulièrement de l’avancement de l’aménagement et c’est avec grand plaisir que je vous accueillerai dans la boutique.
Encore merci tous.
Marie-Christine
Merci pour votre contribution à Madeinpoitou

L’interview presto du samedi dans la Nouvelle République

Me voici à nouveau dans la Nouvelle République ce samedi dans l’interview presto du samedi, une rubrique hebdomadaire d’interview d’un Châtelleraudais sur ses rapports avec sa ville.

NR-interview-du-samedi

Voir l’article en entier sur le web de La Nouvelle République.

 

 

Retrouvez Madeinpoitou sur la Fabrique des Colibris

Retrouvez Madeinpoitou sur la Fabrique des Colibris.

 

Retrouvez Madeinpoitou sur la Fabrique des Colibris.

https://www.colibris-lafabrique.org/les-projets/madeinpoitou

La Fabrique des colibris est une plateforme d’entraide citoyenne où chacun peut trouver comment “faire sa part”.
Partout en France des citoyens expérimentent des initiatives qui sont la preuve qu’un autre mode de vie est possible en privilégiant la mutualisation et les échanges de biens et de services, l’éducation positive, la sobriété énergétique, l’agriculture vivrière, l’éco-construction, les économies locales… . Colibris a développé la Fabrique pour soutenir le travail de ces femmes et ces hommes qui participent, grâce à leurs projets, à engager le tournant écologique de notre société.

Un grand merci aux derniers amis qui ont contribué au financement de MadeinPoitou.

Merci pour votre contribution à Madeinpoitou

Financement participatif Madeinpoitou J-3

J- 3

Plus que 3 jours avant la fin du financementparticipatif de Madeinpoitou !

C’est le moment de donner un coup de pouce, après il sera trop tard pour aider MadeinPoitou ! 2948€ ont déjà été collectés, il manque 1052€ à trouver en 3 jours.

Financement participatif Madeinpoitou

Il suffit juste de 52 personnes qui donnent 20 € pour atteindre le financement de 4000€ ! je compte sur vous sinon tous les dons déjà faits seront rendus à leur donateur 🙁

Si vous ne pouvez pas aider financièrement je comprends très bien, partagez sur vos comptes et pages Facebook ce sera super ! merci à tous  

RV sur : http://jadopteunprojet.com/decouvrez-les-projets/news/made-in-poitou

Recette de la galette des rois Madeinpoitou

Chaque année je confectionne une galette des rois originale. Cette année j’ai préparé une galette des rois Madeinpoitou. Sa particularité : sa frangipane contient du broyé du Poitou finement broyé et j’ai dessiné une lulu sur la pâte ainsi que le mot POITOU.

Recette de la galette des rois Madeinpoitou

Voici la recette.

Temps de préparation + cuisson : compter 1 heure dans la mesure où la pâte feuilletée est déjà prête. Pour préparer soit même la pâte feuilletée, voici la recette.

Ingrédients pour 1 galette 

Crème pâtissière
2 oeufs
50 g de sucre
30 g de farine
25 cl de lait entier
de la vanille

Crème d’amande 
3 jaunes d’œufs
125 g de poudre d’amandes
100 g de sucre
125 g de beurre doux pommade

Frangipane :
le mélange crème d’amande  + crème pâtissière.
1 dizaine de mini broyés du Poitou.

2 disques de pâte feuilletée sinon vous trouverez ma recette pour préparer la pâte feuilletée ici.

2 jaunes d’oeuf pour dorer

Préparation :

La crème pâtissière

Battez dans un saladier 2 oeufs entiers avec 70 g de sucre.

Ajoutez la farine puis 25 cl de lait bouillant. Bien mélanger.

Versez le mélange dans la casserole et fouettez sans vous arrêter pendant 3 mn après la reprise de l’ébullition. Le mélange va épaissir sans attacher. La crème pâtissière est prête. La verser dans un grand bol et la recouvrir de film alimentaire pour éviter qu’une croûte se forme. Faites la refroidir au réfrigérateur.

La crème d’amandes

Travaillez ensemble au fouet le beurre pommade et le sucre jusqu’à obtention d’une pâte homogène et blanche. Ajoutez les oeufs un par un, puis la poudre d’amandes.

La frangipane

Ajoutez la crème pâtissière à la crème d’amandes afin de l’alléger. Mélangez bien à l’aide d’un fouet.

Broyez dans un petit mixeur les mini broyés du Poitou. Vous devez obtenir une poudre de broyés à ajouter dans la frangipane.

Montage

Préchauffez le four à 200°.

Posez une feuille de cuisson sur une plaque et déposez dessus le premier disque de pâte feuilletée.

Ajoutez la crème frangipane, idéalement en utilisant une poche à douille, en partant du centre : faites une spirale.
Laissez 2 cm vide autour pour souder ensemble les bords des 2 cercles de pâte.

Recette galette des rois Madeinpoitou

Recette galette des rois Madeinpoitou

N’oubliez pas de poser la fève.

Déposez délicatement le 2e disque de feuilletage, soudez les bords en chassant l’air vers l’extérieur et chiquetez les bord avec un couteau.

A l’aide du pinceau et du jaune d’œuf, dorez la galette. Avec un couteau, laissez aller votre imagination pour créer des motifs sur votre galette. Faites également 1 incision au centre pour permettre à l’air de s’échapper et au feuilletage de ne pas trop se développer.

Enfournez 30 minutes à 180°. Bien surveiller.

 

Recette galette des rois Madeinpoitou Recette galette des rois Madeinpoitou

Les origines de la galette des rois

Impossible de commencer une nouvelle année sans partager une délicieuse galette des rois avec sa famille, les amis et les collègues.

Galette des rois

Traditionnellement la galette est dégustée le 6 janvier, jour de l’Epiphanie. Autant d’occasions pour multiplier les dégustations tout au long du mois de janvier et désigner les rois de l’année.

La galette est traditionnellement réalisée avec une pâte feuilletée fourrée de frangipane aux amandes sur la base du Pithiviers. Dans le sud de la France, les galettes prennent la forme d’une couronne briochée aux fruits confits.

Mais d’où nous vient cette gourmande coutume ?

La galette des rois, est une tradition typiquement française qui avait déjà cours au XIVe siècle.

La galette était partagée en autant de portions que de convives, plus une. Cette portion supplémentaire, appelée « part du Bon Dieu » ou « part de la Vierge », était destinée au premier pauvre qui se présenterait.

Longtemps, l’Epiphanie fût plus important que le jour de Noël. En Espagne, c’est d’ailleurs le jour de l’Epiphanie que les enfants reçoivent les cadeaux et non à Noël. Comme beaucoup de fêtes chrétiennes, la date de l’Epiphanie correspond à l’origine à une fête païenne : les Saturnales.

Le terme « épiphanie » est issu du grec et signifie « apparition ». Cette fête correspond à la présentation de Jésus enfant aux Rois Mages.

Il faut remonter au temps de romains pour comprendre l’origine de cette fête. A cette époque les Romains fêtaient les Saturnales. Ces fêtes duraient 7 jours et tout était autorisé. A cette occasion, les soldats tiraient au sort, grâce à une fève, un condamné à mort qui devenait « roi » le temps des réjouissances. Une fois les Saturnales achevées, la sentence était exécutée.

Les Grecs utilisaient aussi un système de tirage au sort avec des fèves pour attribuer certaines magistratures.

La plus ancienne attestation écrite de « Galette des rois » remonte à 1311 où une charte de Robert, évêque d’Amiens, mentionne la coutume annuelle de « tirer les Rois » au moyen d’une « galette feuilletée ».

Sous l’ancien régime, on l’appela « gâteau des rois » car cela tombait en pleine période des redevances féodales et il était d’usage d’en offrir un à son seigneur.

La galette proprement dite (pâte feuilletée plus crème frangipane) apparut au XVIIe siècle. Anne d’Autriche et son jeune fils Louis XIV en partagèrent une la veille de l’Epiphanie de 1650.

A la Révolution française, la tradition et si bien ancrée qu’elle ne pourra plus être supprimée et sera ridiculement remplacée par la Fête du Bon Voisinage avec un Gâteau de l’Egalité. Il n’est plus question d’évoquer le roi.

En 1801, le concordat fixa la date de l’Epiphanie au 6 janvier.

La fève

Traditionnellement une fève est cachée dans la galette et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée et a le droit de porter une couronne de fantaisie. Le bénéficiaire de la fève doit offrir la prochaine galette et c’est le plus jeune des convives, caché sous la table, qui décide de la distribution des parts.
Dans le circuit commercial, dans la seconde moitié du XXe siècle, les boulangers fournissent avec la galette une couronne en papier doré à usage unique. Plus traditionnellement chaque famille réalise et conserve une ou plusieurs couronnes artisanales réalisées par les enfants.
À la fin du XVIIIe siècle, des fèves en porcelaine apparurent, représentant l’enfant Jésus en porcelaine.
Sous la Révolution on remplaça l’enfant Jésus par un bonnet phrygien. Les graines de fève furent systématiquement remplacées en 1870 par des figurines en porcelaine. Les familles riches cachaient une pièce d’argent ou d’or en guise de fève et dans les familles pauvres la fève était symbolisée par une simple fève séchée.

De nos jours les formes des fèves et des couronnes suivent les modes, les héros du moment et l’imagination des créateurs.
Ces dernières années, les pâtissiers et les blogueurs ont multiplié les recettes originales : galette aux pommes, au thé matcha, aux framboises, au praliné, à la rose etc… tout est permis pourvu que ce soit gourmand.